Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
INTENTIONS DE PRIÈRES DU PAPE (JANV 2015)
- Intention de prière universelle : Prions pour que ceux qui appartiennent aux différentes traditions religieuses ainsi que tous les hommes de bonne volonté collaborent à la promotion de la paix.
- Intention de prière pour l’évangélisation : Pour qu’en cette année dédiée à la vie consacrée, les religieuses et les religieux redécouvrent la joie de suivre le Christ et s’engagent avec zèle au service des pauvres.
Saint André de l’Europe
24 Bis rue de saint-Pétersbourg
75008 PARIS
Tél : 01 44 70 79 00
Fax : 09 57 84 35 08

Agenda

««  2012  »»
««  Juin  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301
Événements prochains ou récents

les photos de la crèche de saint André

Édito du dimanche

25 janvier 2015

Le règne de Dieu est tout proche. Les textes de la parole de Dieu qui sont lus ce dimanche nous rappellent que la venue du Royaume de Dieu n’est pas une perspective lointaine, qui n’aurait pas beaucoup d’effet sur notre vie. Au contraire, c’est maintenant, dès aujourd’hui, que nous est offert, par Dieu, l’accès à son règne d’amour. Peut-être sommes-nous tentés de faire comme Jonas, c’est-à-dire de trouver des prétextes pour repousser ou éviter ce qui va bousculer nos existences. Mais Dieu donne à Jonas (...)

Lire la suite Lire la suite

Le Mot de la semaine du Cardinal André Vingt-Trois

"Le Mot du Cardinal" est diffusé sur Radio Notre-Dame tous les lundis.

http://www.catholique-paris.com/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html

L'entretien du cardinal André Vingt-Trois du 30 janvier 2015

Les différents visages de la vie consacrée à Paris. La situation au Niger.

Lire la suite


Un coiffeur-barbier pour les sans-abris place Saint-Pierre

(RV) Sous les colonnes de la place Saint-Pierre, les sans-abris pourront se faire couper les cheveux : l'Aumônerie apostolique et l'UNITALSI (Union nationale italienne pour le transport des malades à Lourdes et dans les sanctuaires internationaux) s'unissent pour donner vie au « Barbier du Pape François ». A partir du lundi 16 février, les sans-abris autour du Vatican pourront profiter d'un service de coupe de cheveux et de rasage, en plus des douches et toilettes dont le Pape a autorisé la construction sous la colonnade de Bernin, place Saint-Pierre.

L'aumônier du Pape, Mgr Konrad Krajewski, a expliqué que le premier objectif de cette initiative est de « donner de la dignité à la personne. A une personne qui n'a pas la possibilité de se laver, une personne exclue socialement. Nous savons tous, a-t-il souligné, qu'un clochard ne peut pas se présenter dans un endroit public comme un bar ou un restaurant et demander à profiter de ces services car on les lui refuse ».

Cinq volontaires s'occuperont de ces services

Pour autant, Mgr Krajewski reste conscient que « prendre une douche et pouvoir laver ses vêtements n'est pas suffisant. Il faut aussi être bien mis avec ses cheveux et sa barbe, également pour prévenir certaines maladies. C'est un autre service dont un sans-abri pourrait difficilement bénéficier dans un commerce normal parce que, peut-être, il pourrait y avoir la peur de diffuser des maladies aux clients, comme la gale ».

Deux volontaires prendront en charge l'accueil pour les douches, deux autres seront disponibles pour le coiffeur et un autre sera responsable de récupérer le shampooing. Le coiffeur pour les sans-abri sera ouvert seulement le lundi. Les trois douches seront ouvertes tous les jours, sauf le dimanche.

 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


Télégramme du Pape après un accident dans un hôpital de Mexico

(RV) Le Pape a fait parvenir un télégramme au cardinal Norberto Rivera Carrera, l'archevêque de Mexico, via le secrétaire d'Etat du Vatican le cardinal Pietro Parolin, après l'explosion de gaz dans une maternité de la capitale mexicaine qui a provoqué la mort de deux nourrissons et d'une infirmière ce jeudi. Au moins 73 blessés sont aussi à déplorer. Dans son télégramme, le Pape François exprime ses condoléances aux familles des victimes, ainsi que « ses voeux de prompt rétablissement aux blessés ». Il envoie une « réconfortante bénédiction apostolique, comme signe d'espérance dans le Seigneur ressuscité ». 

Jeudi après-midi, le Pape avait déjà évoqué le drame sur son compte Twitter : « Nous prions pour les victimes de l'explosion à l'hôpital de Cuajimalpa et pour leur familles, que le Seigneur leur accorde paix et force » avait-il écrit.

Près de 40 % de l'hôpital a été détruit dans l'explosion. Cet établissement, situé à Cuajimalpa, était dédié aux mères accompagnant leur enfant malade. L'accident est probablement dû à une fuite de gaz, survenue alors qu'un camion-citerne effectuait une livraison. Parmi les blessés figurent neuf bébés et sept adultes en état grave. Beaucoup d'entre eux ont été atteints par des éclats de verre au moment de l'explosion. La zone des urgences pour les nouveaux-nés a été l'une des plus touchées.

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


Homélie : les élites qui méprisent les autres ne suivent pas le chemin de Jésus

(RV) Ceux qui privatisent la foi en se renfermant comme des élites qui méprisent les autres ne suivent pas la nouvelle route inaugurée par Jésus : c'est l'enseignement principal délivré par le Pape François ce matin dans son homélie quotidienne à la Chapelle Sainte-Marthe du Vatican. Commentant la Lettre aux Hébreux, le Pape François a affirmé que Jésus est « la nouvelle voie vivante » que nous devons suivre « de la façon dont il le souhaite ». Il existe de mauvaises formes de vie chrétienne et Jésus « donne les critères pour ne pas suivre ces modèles erronés. L'un d'entre eux est le fait de privatiser le salut » a précisé le Saint-Père.

« Jésus nous a tous sauvé mais pas d’une façon générique. Tous mais aussi chacun, avec notre nom et prénom. C’est le salut personnel, a souligné le Pape. Le Seigneur m’a regardé, il a donné sa vie pour moi, il a ouvert cette porte, cette nouvelle voie, pour moi. Chacun d’entre nous peut dire "pour moi". Le dangerexiste d’oublier qu’il nous a sauvé individuellement et comme faisant partie d’un peuple. Le Seigneur nous sauve toujours comme peuple. (...) Le salut ne me concerne pas uniquement, moi. (...) La privatisation du salut est une voie erronée » a averti François.

Trois critères : communiquer la foi, l’espérance et la charité

Pour ne pas privatiser le salut, le Saint-Père dresse trois critères : « la foi en Jésus qui nous purifie », l’espérance qui « nous fait considérer les promesses et aller de l’avant » et « la charité : c’est-à-dire que nous prêtons attention les uns aux autres pour nous stimuler l’un l’autre dans la charité et dans les bonnes œuvres ». L’auteur de la lettre aux Hébreux, a poursuivi le Pape, donne un conseil « pratique » très important : « ne désertons pas nos réunions, comme certains ont l’habitude de le faire ». Cela survient « lorsque nous sommes en réunion - dans la paroisse, dans le groupe - et que nous jugeons les autres, il y a une sorte de méprise des autres, a déploré le Saint-Père. Si dans une communauté, on ne se parle pas, on ne se donne pas corps et âme dans ces trois vertus, cela signifie que les membres de cette communauté ont privatisé la foi. Chacun cherche son propre salut et non pas le salut de tout le monde, le salut du peuple. Et Jésus a sauvé tout le monde mais comme peuple, comme Église » a rappelé François. 

« Ils méprisent les autres ; ils ont privatisé le salut » : le Pape pointe du doigt ce qu'il définit comme « les élites ecclésiales ». « Lorsque de petits groupes se créent au sein du peuple de Dieu, ceux-ci pensent être de bons chrétiens, peut-être même qu’ils sont de bonne volonté, mais ce sont de petits groupes qui ont privatisé le salut, a relevé François. Que le Seigneur nous donne la grâce de nous sentir toujours comme faisant partie du peuple de Dieu et personnellement sauvés. Nous sommes sauvés comme peuple et non pas comme dans le petit groupe que je crée ».

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


 

Copyright - Paroisse de Saint-André de l’Europe- 2014