Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Intention du pape (mars 2017)

Pour l’évangélisation
 :
Pour les Chrétiens persécutés afin qu’ils éprouvent le soutien de toute l’Église à travers la prière et l’aide matérielle.
Société Française des Amis de Saint Jacques de Compostelle

Étude des mouvements artistiques, historiques, littéraires et religieux provoqués par la dévotion à Saint Jacques le majeur et aussi AIDE et CONSEILS aux PÈLERINS actuels pour préparer une pérégrination, et leur délivrer la CREDENTIAL.
secretariat@compostelle.asso.fr
Saint André de l’Europe
24 Bis rue de saint-Pétersbourg
75008 PARIS
Tél : 01 44 70 79 00
Fax : 09 57 84 35 08
Site Sitio.guide : site d’accompagnement humain mis en place par le diocèse de Paris.
Le Père Joseph Ballong nous introduit à la méditation avec les lectures du troisième dimanche de Carême

Dernières publications


Agenda

««  2017  »»
««  Mars  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Événements prochains ou récents

Édito du dimanche

Edito du 19 mars 2017

Durant ce temps de carême, alors que nous cheminons pour redonner vie à notre engagement baptismal, nous accompagnons Géraldine qui, la nuit de Pâques, sera baptisée à Notre-Dame de Pa-ris par le Cardinal, entourée de toute notre communauté. Portant l’écharpe violette de ceux qui se préparent à suivre Jésus, elle a reçu les dimanches précédents, le témoignage de la foi, et les mots de la prière de la part de la communauté chrétienne. Ce dimanche « de la samaritaine » lui fait vivre le premier des scrutins. (...)

Lire la suite Lire la suite

Le Mot de la semaine du Cardinal André Vingt-Trois

"Le Mot du Cardinal" est diffusé sur Radio Notre-Dame tous les lundis.

http://www.catholique-paris.com/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html

L'entretien du cardinal André Vingt-Trois du 24 février 2017

Nomination de Mgr Hérouard évêque auxiliaire de Lille, l'entrée en Carême et le mercredi des Cendres

Lire la suite


Audience : l'espérance, la persévérance et la consolation

(RV) La persévérance et la consolation sont deux attitudes importants de notre vie qu’il faut mettre en relation avec l’espérance. Le Pape François, lors de l’audience générale place Saint-Pierre, ce mercredi 22 mars 2017, a poursuivi son cycle de catéchèses consacré à l’espérance chrétienne en s’intéressant à la signification la plus profonde de ces deux attitudes et à la manière dont elles mettent en lumière la réalité de l’espérance. Xavier Sartre

La persévérance, explique le Pape, c’est un peu comme la patience, c’est la capacité de supporter, « de rester fidèle, même quand le poids semble devenir trop grand, insoutenable et que nous sommes tentés de juger négativement et d’abandonner tout et tous ».

La consolation, poursuit-il, « c’est la grâce de savoir cueillir et montrer en toute occasion, même en celles qui sont marquées par la désillusion et la souffrance, la présence et l’action compassionnelle de Dieu ».

Saint Paul, qui sert de base de réflexion au Pape, nous rappelle que la Bible nous enseigne à tourner notre regard vers Jésus, afin de lui ressembler toujours plus. Les Écritures nous enseignent également que le « Seigneur est vraiment “le Dieu de la persévérance et de la consolation” qui reste toujours fidèle à son amour pour nous ». Dieu, en effet, souligne le Pape, nous aime toujours et ne cesse de nous consoler.

Ainsi, « qui expérimente dans sa propre vie l’amour fidèle de Dieu et sa consolation est en mesure, et même a le devoir de demeurer proche des frères les plus faibles et de prendre leur fragilité sur ses épaules », explique François. Nous sommes, en quelque sorte, «un canal » qui transmet les dons de Dieu, autrement dit, nous devenons « des semeurs d’espérance ».

Pas question d’être divisé en ligue 1 ou en ligue 2, les uns étant forts de cette proximité, les autres l’étant moins. Au contraire, « la Parole de Dieu alimente une espérance qui se traduit concrètement en partage, en service réciproque », précise le Pape. Ceux qui étaient forts connaissent à leur tour la fragilité et vice versa. Tous ne forment qu’une seule communauté au centre de laquelle se trouve le Christ, car « c’est lui qui nous donne la force, la patience, l’espérance et la consolation ».

24h pour le Seigneur

A l’issue de ses différents saluts, le Pape François a invité toutes les communautés à vivre avec foi le rendez-vous des 23 et 24 mars, 24h pour le Seigneur, pour recevoir le sacrement de la réconciliation. Il espère que ce moment privilégié de grâce sur le chemin de Carême soit vécue dans de nombreuses églises du monde pour vivre la rencontre joyeuse avec la miséricorde du Père.

En saluant les membres de la fondation italienne Migrantes, le Pape a évoqué le « problème des réfugiés, des migrants, qui est aujourd’hui la tragédie la plus grande après celle de la Seconde Guerre mondiale ». François encourage ainsi Migrantes à poursuivre son engagement en faveur de l’accueil et de l’hospitalité des réfugiés, en favorisant leur intégration, en tenant compte des droits et des devoirs réciproques de qui accueille et de qui est accueilli. (XS) 

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


XXV° Journée des Missionnaires martyrs

Rome – « N’ayez pas peur », telle est l’invitation qui apparaît à chacune des théophanies. C’est aussi la phrase la plus souvent répétée par le Christ Ressuscité, à chaque fois qu’il se montre à Ses disciples : une invitation qui aide à affronter les moments sombres, difficiles, de persécution en sachant que le Seigneur est toujours à côté de chacun d’entre nous. Devant imaginer la vie d’un martyr dans les moments qui précèdent son martyre, il nous plait de croire que cette phrase est celle qu’il s’entend répéter le plus souvent par Jésus qui l’accompagne jusqu’au bout de leur témoignage ». C’est ce qu’écrit Alez Zappalà en illustrant le thème – « N’ayez pas peur » - de cette XXV° Journée de prière et de jeûne en mémoire des Missionnaires martyrs qui sera célébrée le 24 mars. La date en question fut choisie par le Mouvement juvénile des Œuvres pontificales missionnaires italiennes, en se souvent que, ce jour-là, en 1980, avait été assassiné S.Exc. Mgr Oscar Arnulfo Romero, Archevêque de San Salvador, béatifié le 23 mai 2015. La Journée est désormais célébrée dans différents pays du monde, promue par des Diocèses, des Instituts religieux et des réalité missionnaires.
En rappelant que, le 1er décembre 2016 marquait le centenaire du martyre du Bienheureux Charles de Foucauld, le Père Michele Autuoro, Directeur de Missio, soulignait que « la vie donnée de nombre de nos frères et sœurs jusqu’au martyre n’est autre que la conséquence extrême de ceux qui ont choisi non pas l’honneur mais le dévouement total, non pas la commodité et la sécurité mais, au prix de tous les sacrifices possibles, de donner la plénitude de la vie de Jésus. Il ne s’agit pas de héros mais d’hommes et de femmes dont la vie a été remise à l’Evangile et qui, comme Jésus, nous répètent : « N’ayez pas peur… nous sommes dans tous les cas des serviteurs inutiles ».
Dans le matériel prévu pour l’animation missionnaire de la Journée est proposé un geste de solidarité, spirituel et matériel, envers la Syrie, martyrisée par des années de guerre, en réponse à l’appel de S.Exc. Mgr Marayati, Archevêque d’Alep, en vue de la reconstruction de la Cathédrale et de l’école diocésaine Al Imane. En outre, a également été préparé le texte d’un Chemin de Croix s’inspirant de l’Encyclique Laudato sì et un schéma de Veillée de prière en mémoire des missionnaires martyrs. Sont également présentées quelques propositions de films pour un cinéclub dédié à ce thème.


Link correlati :Matériel pour l’animation de la Journée La liste des Opérateurs pastoraux tués en 2016


Lire la suite


Pape à Sainte-Marthe : saint Joseph, porteur de nos rêves

(RV) « La capacité de rêver, de risquer et d’accomplir des tâches difficiles » vues dans les rêves : c’est ce que saint Joseph a donné aux jeunes. Dans son homélie, ce lundi 20 mars 2017, le Pape François est revenu sur la figure de saint Joseph dont la solennité a été déplacée à aujourd’hui car le 19 mars, le jour habituel, tombait cette année avec le troisième dimanche de Carême. Dans la chapelle de la Maison Sainte-Marthe, le Pape a décrit saint Joseph comme un homme silencieux, obéissant, qui porte sur ses épaules les promesses d’une « descendance, d’une hérédité, d’une paternité, d’une filiation et d’une stabilité ».

« Cet homme prend la promesse de Dieu et la porte en avant en silence, avec force, il la porte en avant pour que ce que Dieu veut soit accompli ». Saint Joseph est un homme qui « peut nous dire tant de chose, mais qui ne parle ». C’est « l’homme caché » « qui a la plus grande autorité à ce moment sans la faire voir ». Cela lui permet d’accueillir et de porter toutes les promesses « fragiles » que Dieu lui a faites, et il le fait avec « tendresse », « avec la tendresse avec laquelle on prend un enfant dans ses bras ».

Le Pape aime à voir Joseph comme « le gardien des faiblesses, de nos faiblesses aussi : il est capable de faire naitre tant de jolies choses de nos faiblesses, de nos péchés également », pour qu’ils deviennent solides dans la foi. Cette tâche, Joseph l’a reçue en rêvant. C’est pourquoi le Pape souhaite que Joseph nous donne la capacité de rêver, et nous aide à nous rapproche du rêve que Dieu a pour nous. (XS)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


 

Copyright - Paroisse de Saint-André de l’Europe- 2014