Scrute-moi mon Dieu

Pour ceux qui recevront le baptême dans la nuit de Pâques, le carême est le temps de l’ultime préparation scandée par la cérémonie des « scrutins » lors des 3ème, 4ème et 5ème dimanche.

Il s’agit pour eux de se laisser littéralement « scruter » par Dieu. De s’exposer au regard de Jésus afin que sa lumière éclaire leur cœur. Comme dans ces tableaux en clair-obscur où la lumière perce l’obscurité d’une pièce, les ténèbres du cœur sont exposées au rayonnement de l’astre divin.

Telles des poupées russes, les nappes de pénombre se dévoilent alors l’une après l’autre. C’est pourquoi les scrutins sont au nombre de trois car ils dissipent trois niveaux d’obscurité : le péché, l’idolâtrie et l’emprise du Diable.

Ainsi la conscience s’éveille petit à petit au désir d’être purifié et racheté par le Christ. Avec cette conscience, l’aspiration à se laisser instruire du mystère du péché et de ses con- séquences présentes et futures, dont le monde entier et tout être humain attendent d’être sauvés et libérés.

Courage ! Avec nos catéchumènes, arrachons-nous aux ténèbres. Laissons-nous scruter et illuminer par le regard de Dieu :

« Scrute-moi, mon Dieu, tu sauras ma pensée. Vois si je prends le chemin des idoles. Conduis-moi vers le chemin d’éternité. » (Psaume 138)

Abbé Philippe de Maistre