Jésus en présentiel !

Nous les avons croisés ce matin dans le métro, dans la rue, au bureau. Ils sont passés sans nous voir. Sans nous saluer. Les yeux rivés sur le petit écran auquel ils sont reliés comme par un nouveau cordon ombi-lical. A l’abri derrière leur casque, ou par le biais d’une oreillette dis-crète, ils parlent très fort à de lointains correspondants, sans s’inquié-ter de leur voisin. Des amis ? Ils en ont des centaines sur Facebook et Instagram. Et combien de « likes » sous leurs vidéos et messages partagés ! Pas sûrs ce-pendant qu’ils reconnaîtraient ces nombreux amis virtuels s’ils les croisaient dans la rue…

Comme ils nous ressemblent! Ne sommes nous pas, du matin au soir sollicités par le virtuel, si souvent coupés du monde réel. Et pourtant Jésus n’a-t-Il pas dit : « tu aimeras Dieu et ton PROCHAIN » ?

Au fond, le petit écran derrière lequel nous voyons les monde, c’est tout le contraire du Saint Sacrement. Lorsque l’hostie est consacrée par le prêtre à la messe, qu’y a-t-il à voir sinon un morceau de pain ? Qu’y a-t-il à entendre, si ce n’est quelques mots – « ceci est mon corps livré pour vous » – et le tintement d’une clochette ? Et pourtant, nous le croyons, Jésus est bien là. Le curé d’Ars s’interrompaient parfois en pleine homélie, saisi par l’émotion en montrant du doigt le tabernacle et bredouillant : « Il est là, mes enfants, Il est RÉELLEMENT Là ! »

Quel mystère ! Mystère d’une présence bien RÉELLE et non virtuelle. Mystère d’une présence qui n’a pas besoin de l’image, ni du son. Lors-que j’adore Jésus dans l’hostie consacrée, je m’émerveille de savoir que Jésus est tout entier présent, dans son corps, dans son âme et dans sa divinité. Et surtout qu’Il m’aime et m’enveloppe de son regard d’amour – un amour bien réel celui-ci – même si je ne le vois pas.

Adorer Jésus dans l’hostie, c’est passer du virtuel au « présentiel ». Mieux, du virtuel à la présence réelle.

Et sans écran entre lui et nous… Quelle joie !

Belle et sainte solennité du Saint Sacrement.

                                                                                                Abbé Philippe de Maistre+