Découvrez la feuille paroissiale hebdomadaire

Chaque semaine, une feuille paroissiale est éditée afin de nous donner les dernières informations ou événements importants sur la paroisse dans les jours et semaines à venir.

Téléchargez la feuille paroissiale de la semaine du 11 au 17 novembre 2018
 

L’édito de la semaine

Poule ou cochon ?

Dans l’élaboration de l’omelette aux lardons, qui est le plus méritant : le cochon ou la poule? Le cochon bien entendu! La poule ne donne qu’un œuf et reste en vie tandis que le cochon donne sa propre chair et paie de sa vie, s’il est possible de s’exprimer ainsi.

Pardonnez-moi la trivialité de cette allégorie. Et n’en retenez que la morale : « aimer c’est tout donner et se donner soi-même » aimait à dire Thérèse de Lisieux. Et St Vincent de Paul de renchérir : « la mesure d’aimer, c’est d’aimer sans mesure ».

Lorsque Dieu donne son amour, Il se donne lui-même car il communique l’Esprit Saint en personne. L’Esprit Saint n’est pas quelque chose qui vient de Dieu. Il est Dieu lui-même, l’amour divin personnifié.

Et cet amour ne s’achète pas. Il ne se mérite même pas. Il ne se reçoit que comme il se donne : gratuitement. C’est ce qui fait sa beauté. Mais également son mystère. Mystère inconcevable pour les pharisiens qui imaginent attendrir Dieu par leurs mérites et leurs bonnes actions. Telle est bien l’illusion que dénonce sans ménagement Jésus: « Les prostituées » – elles qui savent d’expérience que le commerce de l’amour est un leurre – vous précèderont dans le Royaume ».

Souvenons-nous de Caïn et Abel. Pourquoi Dieu semble-t-il agréer l’offrande d’Abel – un petit agneau – et refuser celle de Caïn – les prémices de ses récoltes ? La réponse n’est pas dans la matérialité de l’offrande: Dieu n’a besoin de se nourrir ni de viandes savoureuses ni de légumes. Il n’est pas plus végétarien que carnivore!

Dieu voit le cœur. Il discerne, au-delà de l’offrande, l’amour qui se donne ou se refuse.

Comme il est beau le regard du Christ sur la veuve qui dépose sa piécette dans le Temple ! Un regard qui scrute, plus profond que l’apparence, la réalité de l’amour. Plus qu’une piécette. Plus que toutes les offrandes en espèces sonnantes et trébuchantes déposées au Temple par les scribes et les anciens, elle a offert le sang de son cœur. Elle s’est offerte elle-même.

« Que l’Esprit Saint fasse de nous une éternelle offrande à ta gloire » prions -nous à chaque messe. Oui, Seigneur, je n’ai rien à t’offrir aujourd’hui sinon moi-même : ma vie, mes joies, mes peines, mon cœur… Et même mon péché. Que l’Esprit saint brûle tout cela dans l’amour.

Abbé Ph de Maistre+

 

Les archives des feuilles paroissiales

Téléchargez la feuille paroissiale du 4 au 10 novembre 2018
Téléchargez la feuille paroissiale du 21 octobre au 3 novembre 2018