Menu | Contenu | Retour | Actualités | Progression | Rechercher | Pied de page | Accessibilité | Plan du site | Accueil
                                                               
                                                               
| Accueil | Contacts | Horaires | Plan du site |
Intentions du Pape (août 2016)
* Universelle : Sport et fraternité
Pour que le sport soit l’occasion d’une rencontre fraternelle entre les peuples et contribue à la paix dans le monde.
* Pour l’évangélisation ‐ Vivre l’Évangile
Pour que les chrétiens vivent l’exigence de l’Évangile en donnant un témoignage de foi, d’honnêteté et d’amour envers leur prochain.
Saint André de l’Europe
24 Bis rue de saint-Pétersbourg
75008 PARIS
Tél : 01 44 70 79 00
Fax : 09 57 84 35 08
Voici l’homélie proposée par le père Pascal Montavit pour ce dimanche 21 août 2016, 20e dimanche du Temps ordinaire. Le père Montavit s’appuit sur l’Évangile selon Saint-Luc, chapitre 13, versets 22-30 : « On viendra de l’orient et de l’occident prendre place au festin dans le royaume de Dieu ».

Dernières publications


Agenda

««  2016  »»
««  Août  »»

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234
Événements prochains ou récents

Édito du dimanche

Edito été 2016

Christ hier… Christ aujourd’hui
« Lorsque nous pensons au Christ, il ne faut pas toujours nous retourner vers le passé, comme on penserait à une personne ayant vécu jadis : il faut nous tourner vers Lui comme vers un vivant actuel. Ajoutons maintenant : il ne faut pas penser au Christ vivant dans sa gloire comme à quelqu’un qui serait arrivé au but, loin de la terre, et qui contemplerait comme un spec-tacle ce qui se passe sur terre, cette immense lutte du bien et du mal, de la grâce qui veut tout (...)

Lire la suite Lire la suite

Le Mot de la semaine du Cardinal André Vingt-Trois

"Le Mot du Cardinal" est diffusé sur Radio Notre-Dame tous les lundis.

http://www.catholique-paris.com/-45-20-Mot-de-la-semaine-audio-.html

L'entretien du cardinal André Vingt-Trois du 24 juin

Document de réflexions de la CEF en prévision de l'année électorale 2017, les ordinations du 25 juin

Lire la suite


Le Pape François a reçu Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook

(RV) Le Pape François a reçu ce lundi 29 août, PDG de Facebook, Mark Zuckerberg. Le fondateur du réseau social, accompagné de sa femme Priscilla Chan, a évoqué avec le Saint-Père les technologies de communications.

Comme l’a expliqué le directeur de la Salle de presse du Saint-Siège Greg Burke, ensemble, le Pape et Mark Zuckerberg ont réfléchi à la façon dont ces réseaux peuvent être utilisés «pour lutter contre la pauvreté, encourager une culture de la rencontre et faire parvenir un message d’espérance, spécialement aux personnes les plus défavorisées».

Le Pape a déjà évoqué les réseaux sociaux comme des moyens pouvant être mis au service de l’évangélisation. Il dispose d’ailleurs d’un compte twitter en 9 langues @Pontifex, qui totalise plus de 30 millions de followers, ainsi qu’un compte Instagram. Mais François n'est pas encore présent sur Facebook.

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


Symposium inter-chrétien : le Pape et Bartholomée Ier appellent à réévangéliser l’Europe

(RV) À l’occasion du symposium inter-chrétien qui s’est ouvert le 28 août à Thessalonique, en Grèce, le Pape François et le patriarche Bartholomée Ier ont chacun envoyé un message aux participants. Le Saint-Père et le patriarche de Constantinople soulignent tous deux la nécessité de renforcer l'unité des chrétiens dans une Europe tourmentée.

Pour cette 14è édition du 28 au 30 août, catholiques et orthodoxes se retrouvent autour du thème «Le besoin d’une réévangélisation de la communauté chrétienne en Europe». Organisée par l’Institut franciscain de spiritualité, la faculté de théologie pontificale franciscaine Antonianum de Rome, et le département de théologie de la faculté théologique de l’Athénée Aristote de Thessalonique, ces rencontres théologiques et culturelles ont lieu depuis plus de vingt-cinq ans tous les deux ans, alternativement en Italie et en Grèce.

Dans son message, le Pape François souligne que nombreux sont ceux qui, en Europe, «n’ont pas conscience de la foi qu’ils ont reçu» et ainsi «n’expérimentent pas la consolation, ne participent pas pleinement à la vie de la communauté chrétienne» et donc «représentent un défi pour toutes les Églises du continent». Dans une Europe, «de moins en moins liée à ses racines chrétiennes, affirme le Pape, une nouvelle œuvre d’évangélisation» est clairement nécessaire.

À travers ce Symposium, le Saint-Père souhaite que les échanges «francs et cordiaux» entre catholiques et orthodoxes «contribuent à identifier de nouvelles routes, des méthodes créatives et un langage adapté pour transmettre l'annonce de Jésus-Christ, dans toute sa beauté, à l’homme européen d’aujourd’hui».

De son côté, Bartholomée Ier est revenu sur le thème de cette rencontre. Un thème «d’une grande actualité» autour de l’évangélisation et de la réévangélisation de l’Europe du XXIè siècle. Le Patriarche œcuménique appelle à être conscients de la nécessité, en particulier aujourd'hui, du «dialogue inter-chrétien pour cultiver un climat de confiance mutuelle et une amitié sincère entre les chrétiens, dans une époque où la collaboration et l'unité deviennent de plus en plus nécessaires».

Bartholomée Ier évoque notamment le contexte d’attaques terroristes qui ont frappé l’Europe occidentale les derniers mois. C’est un problème qui est lié, «non pas tant au développement du terrorisme par les membres d'une religion en particulier, mais à la déchristianisation de l’Europe» qui, au cours des dernières décennies, a suivi un chemin l’éloignant toujours plus des valeurs et des traditions chrétiennes.

Dans «cette course vertigineuse vers la destruction du monde et des valeurs humaines», l’homme qui recherche un soutien spirituel «ne le trouve pas dans les pays sécularisés occidentaux d’aujourd’hui» souligne le Patriarche. Alors il «se tourne vers des formes malsaines de religiosité», qui ne promettent «qu’une jouissance éternelle de biens matériels» et donc une «vie matérialiste qui emprisonne l'homme».

C’est donc seulement par le «retour à la foi et à la vie chrétienne», que l’homme peut trouver des réponses concrètes. Dans ce contexte de sociétés multiculturelles et multiconfessionnelles en Europe, «l'amour pour le dialogue, pour la résolution pacifique des conflits et pour la réconciliation unit les chrétiens» insiste Bartholomée Ier, qui appelle à «lutter de toutes nos forces» pour faire entendre «plus largement et plus clairement l’Évangile».

(BH)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


François souhaite se rendre auprès des victimes du séisme en Italie

(RV) C’est sur l’évangile de ce dimanche que s’est longuement arrêté le Pape François, citant en exemple deux comportements diamétralement opposés que peuvent être l’opportunisme d’un côté, et l’humilité de l’autre. l'Evangéliste Luc raconte comment Jésus, dans la demeure d’un chef des pharisiens, observe les invités se battre pour s’accaparer les premières places au banquet. Jésus intervient alors pour leur dire que lorsque l’on est invité, c’est la dernière place qu’il convient de choisir et attendre que le maitre des lieux vous invite à vous avancer. « une leçon sur la valeur de l’humilité », dit François ajoutant que l’orgueil, l’arrivisme, la vanité et l’ostentation sont les causes de bien des malheurs. C’est Jésus qui nous fait comprendre la nécessité de choisir la dernière place. Lui, qui indique aussi le comportement désintéressé, toujours chez le pharisien. Jésus demande de ne pas inviter au banquet les amis ou les riches voisins, tous ceux qui pourraient l'inviter en retour, mais d’inviter plutôt les pauvres, les exclus, les réfugiés, tous ceux qui n’ont rien à offrir en retour.

"Ainsi, Servir gratuitement son prochain est un témoignage d’amour, qui rend crédible et visible l’amour du Christ".

En évoquant le service aux autres, le Saint Père oriente sa pensée vers les bénévoles qui apportent leur aide dans les cantines pour les plus démunis ; puis une nouvelle fois vers les victimes du séisme de mercredi dernier dans le centre de l’Italie: 

"Je désire renouveler ma proximité spirituelle aux habitants du Latium, des Marches et de l'Ombrie, durement touchées par le tremblement de terre de ces derniers jours. Je pense en particulier aux habitants de Amatrice, Accumoli, Arquata del Tronto, et Norcia. Encore une fois, je dis à ces chères populations que l'Église partage leurs souffrances et leurs inquiétudes. Elle prie pour les morts et les rescapés. L’attention avec laquelle travaillent les autorités, la police, la sécurité civile et les bénévoles, montre l'importance de la solidarité pour surmonter ces épreuves douloureuses. Chers frères et sœurs, j'espère moi aussi venir vous voir, le plus tôt possible, pour vous apporter en personne, le réconfort de la foi et le soutien de l'espérance chrétienne".

 

(JCP)

(Tratto dall'archivio della Radio Vaticana)

Lire la suite


 

Copyright - Paroisse de Saint-André de l’Europe- 2014