09
Mai

Nouveau concert sur Youtube

Découvrez sur Youtube
le nouveau concert :
sur la chaîne du festival Komm, Bach!

« Splendeurs de la catastrophe »

Le rendez-vous : Samedi 9 mai, 20 h 30

… retransmis sur votre écran d’ordinateur !

en cliquant sur ce lien

 

Les compositeurs ont toujours réagi à des catastrophes d’ampleur variée, transformant leur effondre-ment en beauté. Ainsi, la guerre, la mort, la fin d’un amour ou la perte d’un sou ont été mis en musique. D’autres bouleversements secouent le répertoire : compositeurs disparus à la fleur de l’âge, partitions inachevées ou gloires posthumes liées à des fakes – l’Adagio dit d’Albinoni ou l’Ave Maria dit de Caccini en sont des exemples célèbres. Enfin, des bouleversements pragmatiques peuvent être constitutifs d’un
morceau : pensons aux conditions de composition de certaines pièces, tel le « Quatuor pour la fin des temps », ou aux accidents instrumentaux comme ces notes coincées qui inspirent à Jehan Alain la « Berceuse sur une note qui corne ». En s’appropriant librement l’idée de « catastrophe », les artistes de ce concert illustrent, à leur manière, comment la musique peut, parfois, sublimer les bouleversements intimes et extérieurs – jusqu’à, peut-être, inspirer positivement ceux qui l’écoutent et se sentent, eux aussi, bouleversés.

 

Les artistes

  • Vincent Crosnier, grandes orgues
  • Cyrielle Golin, violoncelle
  • Jasmina Kulaglich, piano
  • Jean-Luc Thellin, clavecin
  • Jean Dubois, chanson
  • Quatuor Akos (Alexis Gomez, Aya Murakami, Théo Delianne, Cyrielle Golin).

Les compositeurs

  • Bach, Borodine, Božiċ, Eötvös, Glinka, Hindemith, Khatchaturian,
  • Kirchner, Messiaen, Mozart, Schubert, improvisations…

L’équipe technique

  • Bertrand Ferrier, programmateur
  • Esther Assuied, coordination vidéo
  • Ludovic Nowicki, graphisme affiche

 

Le contexte général

Le concert du 9 mai s’inscrit dans le cadre du festival Kom, Bach!, fondé en octobre 2016 pour célébrer le come-back de l’orgue après restauration… et la musique de Johann Sebastian Bach. Environ 21 concerts par saison, du 21 septembre au 21 juin, constituent le « plus petit festival international d’orgue-et-pas-que », sis en l’église Saint-André de l’Europe (Paris). Ces concerts veulent être accessibles aux mélomanes (seuls de grands musiciens y sont programmés) comme aux curieux, car ils sont :
  • courts (en général 1 h 10 maximum),
  • variés (morceaux de durée et d’esprit contrastés, compositeurs métissés, instruments changeants – de l’orgue seul à l’orgue associé avec un choeur, un saxophone, une bombarde, un ensemble de cuivres, un récitant, un film ou des lumières créées pour l’occasion, par ex.),
  • clairs (un programme détaillé est offert aux spectateurs),
  • intrigants (récitals retransmis sur écran géant),
  • gratuits (à l’entrée et à la sortie) mais drôlement biens quand même.
Depuis la création du festival, 81 concerts ont été donnés.
Vous trouverez sur la chaîne Festival la « Splendeurs de la catastrophe » et la rediffusion des « Petites symphonies pour un nouveau monde », premier concert (en 81 épisodes !) à être diffusé en « Première » sur YouTube.

 

partager l'évènement:

Date
09 Mai 2020

évènement
à venir



17
Octobre

Les heures musicales de Saint André

Le samedi 17 octobre 2020 à 16h Résonnances - Romanes. Musique Vocale Médiévale   Sarah Richards, soprano, Cécile Côte, soprano, Laurence Esquieu, mezzo soprano   L'entrée est libre, alors n'hésitez…

En savoir plus